Bienvenue

sur ce site destiné à expliquer clairement la chirurgie urologique

 D'abord, à mes patients...

Avant tout, j'ai conçu ce site en pensant à mes patients et à leur entourage. Ils sont toujours, et c'est bien normal, avides de questions et pleins d'interrogations devant la maladie.

Vous pourrez sur ces pages, à l'aide de dessins précis et de légendes pédagogiques, retrouver facilement les informations communiquées lors de notre consultation. Vous pourrez prendre le temps de comprendre soit vos symptômes, soit les gestes d'une éventuelle intervention. 

Des informations exposent aussi les risques des pathologies et des interventions ainsi que les suites opératoires. Elles ne font que retransmettre ce qu'il vous a été dit à la consultation. Ces informations sont destinées à améliorer, et non remplacer, la relation qui existe entre le patient (ou le visiteur de ce site) et son médecin.

Puis, à tous les passionnés de médecine

Mais ce site s'adresse également à tous ceux qui se passionnent pour la médecine en générale et la chirurgie urologique en particulier. 

Les médecins emploient un langage souvent obscur, qui peut passer pour un charabia d'initié. Si ce vocabulaire est incontournable dans nos rapports entre professionnels, en revanche, il peut être mal perçu par le patient. Celui-ci a besoin d'explications. Déjà affecté physiquement par sa maladie, il peut souffrir psychologiquement du fait de ne pas comprendre ce qu'il lui arrive.

Alors, "parler clair" pour le médecin, est je pense, son premier geste pour le bien-être de son patient
 


Actualité de septembre 2018

Ma spécialité, le drainage de l'uretère : Respect du confort du patient et protection de la fonction rénale.

La pose d'une sonde urétérale (ou sonde JJ) n'est pas synonyme de réussite systématique. Il existe toujours un risque d'obstruction de la sonde avec retentissement sur l'état du patient et sur son rein. Je suis actuellement le porteur d'un protocole de recherche médicale utilisant des sondes en tandem ou non avec embouts de silicone pour conserver le confort du patient et le drainage de ses reins. Voici une publication récente sur les résultats préliminaires.

Vogt B. Ureteral stent obstruction and stent's discomfort are not irreparable damages.  Urology Case Reports 20 (2018) 100101. (OpenAccess). DOI: 10.1016/j.eucr.2018.07.025 


Traduction du texte en français

Accueil du site